Publié par : traveling meerkat | 7 décembre 2012

06.12 Pour le pire et pour le meilleur !

Posée depuis une bonne dizaine de jours à Popayan je peux enfin me reposer. Et avoir des visages connus tous les jours, ce qui pour une fois n’est pas pour me déplaire. L’hostel où je bosse, le Park Life Hostel, est plutôt posé, ambiance détente en musique, et les proprios sont d’anciens backpackers plutôt sympas. Vous me pardonnerez si je ne vous les présente pas en images, la réputation de mauvaise élève de la Colombie a fini par me rattraper. Si je prends le temps de vous donner des nouvelles vous vous doutez bien que tout va bien au final, histoire que vous ne vous posiez pas la question !
J’ai profité de mon premier jour de congès à Popayan pour aller visiter le parc de Puracé. J’avais monté le volcan lors de mon précédent séjour j’étais donc curieuse de voir le parc ! Malheureusement pour moi j’aurais du choisir un autre jour. Après vérification avec la police ce serait la première fois qu’un incident se produit dans l’enceinte du parc, et c’est tombé sur la Suricate parisienne ^^ Pour résumé deux mecs en moto ce sont arrêtés à ma hauteur alors que je marchais. Le passager est descendu de moto, arme à feu à la main (du style canon long, un peu comme dans les films de gangsters old school) au niveau de mon estomac. J’ai donné ce qu’il me demandait, le sac à dos, l’argent que j’avais sur moi alors qu’il me faisait les poches, et ils sont repartis aussi sec. Je dois reconnaître qu’ils ont mis les formes : ce n’est pas tous les jours qu’on vous braque en vous appelant « Mi Amor »…
Du coup c’est une suricate plus légère qui est rentrée à Popayan avec la première voiture rencontrée. Appareil photos, ipod, kway, couteau suisse et frontale envolés, entre autres. Expérience intense mais qui s’est au final bien terminée. Je profite d’autant plus de mon voyage après tout ça ! Pour ceux qui se posent la question ça ne m’a pas donné envie de rentrer ni de quitter la Colombie. Je reste une amoureuse de ce pays incroyable de diversité et de sourires, sans compter le soleil et les fruits juteux dont regorgent les marchés. Sur ce je retourne à l’accueil de mon hostel servir d’agent touristique à de beaux touristes égarés. Il en faudrait plus que ça pour abattre une Suricate 😉

Et promis photos dès que possible !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :