Publié par : traveling meerkat | 16 mai 2012

Une grève… ça faisait presque longtemps !

06.05.2012

Nous voilà bloquées à Sucre !

Et c’est pareil dans tout le pays. Les chauffeurs routiers demandent une augmentation du prix des transports et, pour se faire entendre, ils se mobilisent pendant deux jour. Le prix des transports est vraiment minime il faut bien le reconnaître. Le trajet La Paz-Sucre nous a coûté un peu moins de 5€ chacune avec Servane, pour 11h30 de trajet dans un bus couchette. J’ai pas encore trouvé mieux ! Au moins ça me laisse enfin un peu de temps pour vous raconter nos péripéties Boliviennes. Toujours voir le bon côté des choses ^^
Après quelques jours à La Paz direction Copacabana et le Lac Titikaka ! Le soleil est au rendez-vous, et les paysages sont assez incroyables


Sauf la vue de notre chambre d’hôtel au petit matin… franchement pas top

Vous l’avez compris, la vie ici est trop dur. Le Lac Titikaka est le lac de haute altitude le plus grand du monde : 8400km² à 3800m d’altitude, c’est presque une mer qui se trouve entre le Pérou et la Bolivie. La Isla Del Sol, île légendaire de la mythologie Inca et notre lieu de villégiature, serait le lieu de naissance du Soleil Inca. C’est également au Nord de cette île, sur le rocher Titikaka, qu’avaient lieu de nombreux sacrifices humains.

A notre retour à La Paz nous avons enfin pu passer un peu plus de 10 minutes avec Jules, notre hôte


qui a lui aussi fait connaissance d’Apolinar

Bien sûr avant de repartir vers d’autres aventures nous nous sommes mesurées à la « World’s Most Dangerous Road ». 64km de descente en VTT sur une route qui tient parfois plus du sentier forestier au bord du ravin que d’une route où la circulation était encore à double sens il y a 5 ans.


Et nous avons vaincu !

Fortes de ce succès décision est prise de se diriger vers Sucre, la ville blanche où fut déclarée l’indépendance du pays en 1825. Elle est aujourd’hui surnommée le « Berceau de la liberté » et fait partie du Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1991. Mais voilà qu’au petit matin la ville est paralysée : impossible d’en sortir, même pour une excursion. Après les médecins, les chauffeurs routiers sont en grève (en soutien à ceux de La Paz si j’ai bien compris) et seront sûrement suivis par les commerçants. Cela dit on serait mal placé pour critiquer en tant que Français !

Les bus ne bougeront pas d’un iota …

Mais la vie locale continue !

09.05.12
Sucre s’est « libéré » plus vite que prévu, résultat on a sauté dans un bus pour Potosi. Cela dit les 3h de route prévues se sont transformées en 6h : après plusieurs blocus, un passage sur une route qui n’en est pas une où les passagers remplissaient les nids de poule de cailloux pour que le bus passe, et une bonne heure de marche pour trouver un 2nd bus, nous voilà enfin à Potosi, toujours bloqué. Ils nous ont regardé un peu comme des extraterrestres à la guesthouse : « Ma da donde viene? » Epuisante journée !

Avec toutes ses histoires on commence à être short en timing si Servane veut avoir son vol à Santiago… On a donc tenté le bus pour Tupiza mercredi soir. Ceux qui sont partis pour celui du matin s’y sont cassés les dents ! On a quand même eu le temps de visiter la Casa de Moneda avant de partir

avec un Bacchus qui fait peur… sculpté par un Français

Et Apolinar est même monté en haut de la cathédrale !

Mais en Bolivie une grève est une grève ! Le bus pour Tupiza est bien parti à l’heure. Après plusieurs fausses blagues du genre « on va s’arrêter à mi-chemin de Tupiza et après vous prendrez un autre bus » on a fini par arriver à destination. Ou presque. A 300m de l’entrée de la ville, à 4h30 du matin, un blocus. Un blocus ici ça peut être plusieurs choses : des bus et voitures empilés comme à Sucre il y a quelques jours, ou des rochers suivis de branchages suivis d’un feu comme ce matin. On a donc de nouveau du marcher avec nos sacs afin de pouvoir atteindre notre destination. Heureusement des taxis attendaient les voyageurs de l’autre côté du blocus pour le dernier kilomètre. Nous voilà donc arrivées, après bien des péripéties, à Tupiza, dernière étape de Bolivie avant le Salar de Uyuni !


Hôtels fermés à 4h du matin… Fin de nuit dans la gare. Freezing !

Après quelques heures de canassons dans un décor de far west américain

Yiiiaaa !

nous voici fin prête à affronter 5 jours dans le Salar De Uyuni, avec ascension d’un volcan. Et sinon chez vous, ça se passe comment ?

Publicités

Responses

  1. il pleut

  2. mais il n’y a pas trop de grève en ce moment, donc ça va 🙂

  3. Woooow ça à l’air pas mal la Bolivie… Vous partez à la recherche des cités d’or après…? des bisous

    • On est passé à côté de mines d’or et d’argent il me semble, c’était assez cool. C’est vraiment un pays de fou, les paysages sont magnifiques. J’y reviendrais sûrement pour faire 1 ou 2 treks 😉 Bisous !

  4. Ahah, la photo d’Apo’ on dirait un mauvais photomontage, c’est énorme !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :